Vous êtes ici: Chasse à courre _ Le Cerf

Le rendez-vous.

On fixera le rendez-vous sans ambiguïté, en un lieu accessible aux automobiles (carrefour) poste forestier, place de village, château, etc.). En pleine saison, l'heure en sera 10 heures, 11 heures ou midi. En début (octobre) ou en fin (avril) de saison, quand les sont chaudes, l'heure en sera avancée à 7 ou 8 heures du matin, ou franchement retardée à 14 ou 15 heures.
Chacun ayant ses habitudes et nécessités, on devra envisager les remarques du dessus comme des indications.

Rendez-vous Rallye Vendéen à Graslas

Le rendez-vous (autrefois assemblée) offre un tableau coloré, qui a jadis tenté les peintres et que recherchent aujourd'hui les photographes. Arrivent les piqueurs, les valets de chiens, la meute, les chevaux, puis les veneurs et leurs invités. Les moyens automobiles sont de plus en plus employés pour les hommes, les chevaux et les chiens. Certains équipages sont complètement «motorisés», avec voitures touristes, camionnettes et vans remorqués, ce qui leur permet d'arriver au rendez-vous et de rentrer au chenil sans fatigue.
Au rendez-vous, l'invité cavalier nouveau venu se fera présenter à tous les membres de l'équipage (les boutons) présents. C'est la première règle de courtoisie à observer lorsqu'on participe à un laisser-courre. Cette formalité scrupuleusement et complètement accomplie, l'invité pourra suivre à cheval en toute liberté d'esprit.
Au rendez-vous, les valets de limier alignés, cape à la main, présentent leur rapport au maître d'équipage. Chaque valet de limier rend compte de son travail du matin. Si un maître a fait le bois, il se rangera avec les valets de limier pour faire son rapport à son tour.
La règle stricte commande de laisser le maître d'équipage écouter seul le rapport, puisque à lui seul incombe le choix du cerf d'attaque. Lorsqu'un invité important est présent au rendez-vous, on peut lui rendre trois degrés d'honneur: l'inviter à entendre le rapport, lui faire adresser le rapport par les valets de limier, enfin, lui laisser la décision honorifique de l'attaque.
Dans certains équipages, tous les boutons sont conviés, à entendre le rapport, mais il est bien entendu qu'au seul maître d'équipage appartient la décision.
Le maître d'équipage donne alors ses ordres pour l'emplacement de la meute et des indications aux cavaliers - sans oublier les automobiles.
En selle, pour se rendre à l'attaque.

le départ pour la chasse